Le club

La première raison qui a guidé la création de ce Club vient du constat que notre métier de conseil aux entreprises est dans une nécessité d’évolution encore plus radicale dans un contexte de crise.

Le décloisonnement des expertises, l’accès à des informations fiables mais aussi sensibles et critiques sont devenus indispensables pour tenter de penser le monde qui nous entoure et essayer d’agir en conscience.

Or la ville est par définition un carrefour où tout se joue aujourd’hui : mobilité, migrations de populations, conditions de survie… Le comment habiter ensemble est aussi important que construire des parcs ou des autoroutes ! C’est le hard et le soft de la ville qui nous occupent ici. L’urbanisme et les conditions de vie, la « construction » et les modes de vie.

Notre fil rouge est d’observer et comprendre les attentes des publics, déceler les comportements qui émergent, penser aux attentes et aux usages des personnes qui habitent les villes avant les infrastructures ou les fonctionnalités qui les entourent. En tant que cabinet d’études qualitatives et de prospectives : nous sommes des passeurs de tendances, des interfaces entre ces publics, les cibles, des contextes (donc des lieux) et des phénomènes socio-culturels qu’on n’a pas l’habitude de relier si facilement.